Comment savoir si vous êtes atteinte du cancer

Comment savoir si vous êtes atteinte du cancer

Le cancer est une maladie causée par la croissance anormale des cellules. Il existe plus de 100 types de cancer, dont le cancer du sein, le cancer de la peau, le cancer du poumon, le cancer du côlon, le cancer de la prostate et le lymphome. Les symptômes varient en fonction du type de cancer, mais peuvent inclure la fatigue, la perte de poids, la douleur et des changements d’apparence. Comment savoir si vous êtes atteinte d’un cancer, il est important de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic. La détection et le traitement précoces du cancer peuvent améliorer les chances de survie.

Qu’est-ce que le cancer ?

Selon le site web de l’Institut national du cancer, le cancer est causé par une anomalie cellulaire. Ces cellules malignes commencent par proliférer de manière erratique. Ensuite, elles se propagent localement aux tissus environnants, et finalement, elles forment des métastases.

Les cellules saines sont conçues pour ne se répliquer qu’un certain nombre de fois et le faire de manière régulée. Les cellules cancéreuses peuvent se diviser à l’infini et proliférer de manière incontrôlée. Le cancer peut être diagnostiqué lorsque cela se produit à un certain degré.

Sur le plan médical, le terme « cancer » englobe un certain nombre de troubles généralement sans rapport entre eux. Il existe plusieurs types de cancer, notamment le cancer du sein, de la prostate, de la peau, du côlon, du pancréas et du poumon. Par conséquent, la manifestation de la maladie varie en fonction du type et du site de la tumeur maligne. Elle se développe progressivement sur plusieurs années, sans signes observables.

A lire aussi :   Conseils pour aimer son corps

Symptômes spécifiques aux quatre cancers les plus répandus

Cancer des seins

Une fois par mois, selon les indications, vous devez effectuer un examen des seins (sous la douche par exemple, la peau glisse mieux). Si vous sentez une petite bosse, restez calme et, si possible, attendez au moins deux semaines, surtout si vous n’êtes pas ménopausée. En fonction du cycle hormonal, la texture des seins fluctue, et il est concevable que cette petite bosse que vous avez ressentie se dissipe à la fin de vos règles. Dans ce cas, il s’agit probablement d’un kyste bénin ou d’une autre lésion bénigne qui suit le cycle hormonal.

Consultez immédiatement votre gynécologue ou un autre médecin qualifié si la bosse est suffisamment importante et persiste pendant plusieurs semaines après sa détection. Pour clarifier la situation, une mammographie sera effectuée. Là encore, toute bosse peut être causée par une affection autre que le cancer.

Vous pouvez également ressentir un changement dans la sensation de vos seins, la chair se rétractant comme si elle était entraînée à l’intérieur. Un autre symptôme est l’apparition d’un eczéma du mamelon (pagetus), un type particulier de présentation. Il s’agit d’une irritation cutanée douloureuse, rouge et inflammatoire.

Cancer du poumon

Considérez ceci si vous êtes fumeur. Pensez-y quand même si vous ne fumez pas !

Les symptômes les plus fréquents et les plus facilement identifiables sont la toux, un changement de la voix (vous avez du mal à parler, votre discours est assourdi ou mal articulé) et un hoquet qui dure plusieurs semaines.

A lire aussi :   Les avantages de la méditation

Le cancer de la prostate

Si vous êtes un homme, sachez ceci. Les femmes n’ont pas de prostate. La prostate est quelque peu enfouie et son activité n’est pas visible à l’œil humain, les symptômes ne sont donc pas très « évidents ».

Comme l’urètre (qui relie la vessie à l’extrémité du pénis) traverse la prostate, le symptôme le plus courant est la difficulté à faire pipi (dysurie). Cependant, d’autres raisons, comme l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), peuvent également produire ce symptôme. La présence de sang dans l’urine est également une possibilité.

Cancer du système aérodigestif supérieur

Ces tumeurs malignes sont généralement le résultat d’années d’abus d’alcool et de cigarettes. Ces affections affectent la bouche, la gorge (œsophage, pharynx) et les cordes vocales.

Pensez-y si vous avez des difficultés à avaler, à boire, à manger, ou les deux ; si « ça ne passe pas » (dysphagie). Si cela ne s’améliore pas au bout de quelques jours, la sensation de quelque chose de logé dans la gorge ou de chatouillement constant peut également être une indication.

Pour la bouche, des plaies non cicatrisées sur la langue, à l’intérieur des joues, sur le palais ou sur les gencives peuvent persister pendant plusieurs semaines.

Une toux qui dure des semaines, voire des mois, surtout si elle ne s’est jamais manifestée auparavant, peut également être un signe d’alerte. Votre voix peut également être affectée (comme c’est le cas avec le cancer du poumon), puisqu’elle peut devenir sourde ou difficile à contrôler. Associés aux autres symptômes, les ganglions lymphatiques enflés dans le cou sont très révélateurs d’une maladie.

A lire aussi :   10 pratiques qui vous aideront à être en bonne santé

Résumé sur  » comment savoir si vous êtes atteinte du cancer « 

La présence de nombreux indicateurs d’alerte doit avant tout vous alarmer. N’hésitez pas à compléter votre lecture avec ce blog sur le cancer.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, ne vous dites pas : « Ça y est, c’est un cancer, je suis condamné ! ». Ces symptômes ne sont pas « irréfutables », car ils peuvent aussi être présents dans d’autres affections moins graves, voire inoffensives. Consultez votre médecin pour cette raison ! Ses connaissances et sa capacité à synthétiser toutes les données disponibles en un diagnostic seront le facteur décisif entre votre besoin de réconforter le patient et votre initiative. Votre santé est en danger, et vous avez à ce stade le contrôle total de votre destin. En cas d’incertitude, consultez vos amis ; si vous n’avez pas peur d’aller voir votre médecin, invitez une personne de confiance à vous accompagner afin de vous sentir plus à l’aise. Mais surtout, évitez la contemplation excessive ; agissez même si vous êtes terrifié par ce qui pourrait se produire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page